Le Teckel

L’histoire d’un teckel qui voyage de propriétaire en propriétaire, chacun est un cas plus désespéré que celui d’avant.

leteckel1

Todd Solondz n’en est pas à son premier film. Il s’est notamment fait connaître avec Bienvenue dans l’âge ingrat ou encore Happiness. Il revient à la charge avec Le Teckel (Wiener-dog), comédie cynique méprisant l’absurdité humaine. D’un enfant de riche, le chien passe à une jeune assistance vétérinaire un peu seule et maladroite, à un couple de trisomique, à un loser qui n’a rien fait dans sa vie, à une grand-mère aveugle….

Le film se constitue en quatre parties, quatre histoires plus ou moins égales où le fil conducteur est le teckel. Petite crotte, Cancer, son nom change toujours selon son propriétaire. La première histoire avec la famille de riche est plutôt drôle où la mère (Julie Delpy) tente d’expliquer à son fils sans trop se mouiller pourquoi doit-on castrer un chien, le piquer, ce qu’est le sexe, bref, la vie. Mais au fur et à mesure, son humour noir se fait moins subtil, jusqu’à laisser place à de l’incompréhension, un malaise où l’on ne trouve plus vraiment grand chose de drôle. Cela se répète pour tout le reste du film : la nouvelle famille d’accueil du teckel peut être drôle dans les grandes lignes, mais il ne se passe absolument rien, une réplique qui donne le sourire de temps en temps, un raccord montage rigolo…  Le plaisir malsain du spectateur est de voir tout le monde atteint par ce système américain absurde mais le film s’essouffle totalement, ne sachant plus trop quoi dénoncer.

14741565_1489113397772589_1843416108_n 14804914_1489113391105923_62631270_n 14793695_1489113394439256_77679718_n 14793695_1489113394439256_77679718_n 14793695_1489113394439256_77679718_n

Le film promet un cynisme tordant mais ne tient pas les 1h30, qui semble durer 3h… Prix Kiehl’s de la révélation et ex-æquo avec Captain Fantastic pour le prix du jury au festival de Deauville, cette comédie se promet hélas à une réussite certaine, plutôt injustifiée.

Bande annonce

La bande-annonce montre de belles choses mais n’est pas fidèle au résultat final. En fin de compte, cela aurait pu très bien marcher en court-métrage…

Réalisé par : Todd Solondz – avec Greta Gerwig, Kieran Culkin, Danny DeVito, Ellen Burstyn, Julie Delpy…

Date de sortie : 19 octobre 2016

Etats-Unis – 1h28

Une réflexion sur “Le Teckel

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s