Love, Simon

« On mérite tous une première grande histoire d’amour. Pourtant pour le jeune Simon, c’est compliqué. Il a une vie normale, dans une famille qu’il adore, et est entouré d’amis extraordinaires, mais il garde pour lui un grand secret : personne ne sait qu’il est gay et il ne connaît pas l’identité de son premier coup de cœur, avec qui il communique en ligne. Alors que son secret est menacé d’être révélé, la vie de Simon bascule dans une aventure aussi drôle que bouleversante… Ses amis prendront alors une place essentielle pour l’aider à changer sa vie et découvrir le premier amour. »

LoveSimon2

Sorti il y a quelques mois aux Etats-Unis, Love, Simon a crée une vraie vague d’engouement et a très vite trouvé son public : adapté du roman Moi, Simon, 16 ans, Homo Sapiens de Becky Albertali, c’est un public de jeunes adultes qui est visé, notamment avec un casting très 13 Reasons Why.

Love, Simon a tous les critères un peu effrayants : le casting de l’insupportable et honteuse série 13 Reasons Why, un énième film sur l’adolescence américaine et un premier amour… La photographie n’a rien d’exceptionnel, quelques plans sont jolis, souvent quand ils sont nocturnes, sans réelle prise de risques. L’histoire met du temps à s’installer, les personnages sont des clichés ambulants, les schémas narratifs se répètent lourdement… Puis, vient la deuxième partie du film avec le passage au coming-out, aux révélations familiales, amicales, à toute la réputation liée aux études : tout prend un tournant étonnamment réaliste, mais surtout très touchant. Nick Robinson joue avec sincérité, son personnage est attachant et assez émouvant, si bien que l’on raccroche facilement à l’intrigue et que l’on commence (enfin) à y croire.

14741565_1489113397772589_1843416108_n 14741565_1489113397772589_1843416108_n 14741565_1489113397772589_1843416108_n 14804914_1489113391105923_62631270_n 14793695_1489113394439256_77679718_n

Greg Berlanti réalise un film audacieux, mais surtout important. Ce n’est pas le genre de film que l’on peut aimer pour sa forme, bien trop conventionnelle, mais son fond, percutant et nécessaire, qui à la fois peut toucher toute une jeune génération à travers l’identification de ses personnages, bourreaux comme victimes, « différents » ou non et aussi la place des parents et de leur acceptation, avec une légère dose d’humour.

Bande annonce

Réalisé par : Greg Berlanti – avec Nick Robinson, Jennifer Garner, Josh Duhamel, Katherine Langford…

Date de sortie : 27 juin 2018

Etats-Unis – 1h49

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s