Climax

« Naître et mourir sont des expériences extraordinaires. Vivre est un plaisir fugitif. »

Climax2

Gaspar Noé, connu pour ses films viscéraux et ses thématiques provocatrices est de retour avec Climax trois ans après le très érotique Love, tous deux présentés au Festival de Cannes.

Présenté de façon très succincte tant par son synopsis que sa bande-annonce, Climax semble être dans la même lignée que les précédents films du réalisateur : un scénario assez pauvre, étiré en long-métrage. On sait qu’il est question de démence, d’alcool, de drogue, d’une bande de jeunes désinvolte et d’une possible métaphore de la vie. C’est avec ces quelques maigres indices que l’on se plonge dans cet univers de débauche. Gaspar Noé ne perd pas une seconde pour provoquer ses spectateurs en débutant son film par le générique, superposé à un plan séquence, le dernier du film. S’ensuit un second plan séquence présentant longuement la dizaine de danseurs, grossièrement mis en scène par une avalanche de références présentées par des DVD et livres de cinéphiles. On bouillonne intérieurement, regrettant presque notre ticket de cinéma. Commence alors un troisième plan séquence, qui semble être de loin le plus fantastique de l’année (La La Land étant indétrônable pour le meilleur plan séquence du siècle). Au rythme de Supernature de Cerrone, la musique beaucoup trop amplifiée résonne dans tout notre corps, tandis que la bande de danseurs se lance dans une chorégraphie endiablée, possédée, captivante : différents styles se succèdent, font corps les uns aux autres et nous scotchent à notre siège, ébahis, écrasés par la puissance de cette prouesse technique. Les plans séquences se succèdent tandis que l’atmosphère devient de plus en plus pesante, où chaque individu se rapproche au fur et à mesure du degré de folie. Gaspar Noé tente de donner une visibilité égale à chacun de ses acteurs, une intention louable mais qui créée quelques longueurs. Tous très talentueux, difficile de ne pas en nommer un sans mentionner les 23 autres.

14741565_1489113397772589_1843416108_n 14741565_1489113397772589_1843416108_n 14741565_1489113397772589_1843416108_n 14793695_1489113394439256_77679718_n 14793695_1489113394439256_77679718_n

Dépassé les 20 premières minutes, le scénario semble un peu essoufflé et la métaphore de la vie semble un peu grossière mais avec du recul, Climax est une vraie expérience que l’on traverse et que l’on vit pleinement, mettant en lumière les disgrâces de l’être humain, dans une ambiance queer / voguing, Gaspar Noé s’empare des thèmes qui font l’actualité tout en faisant un film qui lui ressemble.

Bande annonce

Réalisé par : Gaspar Noé – avec Sofia Boutella, Romain Guillermic, Souheila Yacoub, Kiddy Smile, Claude Gajan Mall, Giselle Palmer, Taylor Kastle, Thea Carla Schøtt, Sharleen Temple, Lea Vlamos, Alaia Alsafir, Kendall Mugler, Lakdhar Dridi, Adrien Sissoko, Mamadou Bathily, Alou Sidebe, Ashley Biscette, Mounia Nassangar, Tiphanie Au, Sarah Belala, Alexandre Moreau, Naab, Strauss Serpent, Vince Galliot Cumant.

Date de sortie : 19 septembre 2018

France – 1h35

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s