Dragon Ball Super : Broly

©Tôei Animation Company

Considéré comme dangereux et trop puissant pour un enfant de sa caste, le jeune saiyan Broly et son père Paragus ont été contraints à l’exil sur une planète hostile pendant près de 40 ans. Finalement découvert par l’armée du cruel tyran Freezer, Paragus et Broly comptent bien se venger du sort que leurs congénères leurs ont réservé en s’en prenant aux deux derniers Saiyans encore en vie, nos héros Son Goku (Kakarot) et Végéta.

Dragon Ball Super Broly Photo2.png©Tôei Animation Company

Conçu comme un remake de certains films Dragon Ball sortis dans les années 90, mais cette fois en étant canon aux événements de la série, « Dragon Ball Super : Broly » s’impose comme une suite directe à la dernière (impopulaire) saison de l’animé, paru l’an dernier. Le film, à l’architecture plutôt simpliste, se divise en deux parties distinctes selon le schéma suivant :
– La première partie est un long préambule de flashbacks, servant à l’exposition des faits et des personnages, nous faisant notamment découvrir le destin tragique et les relations conflictuelles de Broly et de son père Paragus. Cette partie sonne comme un vent de fraîcheur sur la saga Dragon Ball en explorant davantage son aspect space-opéra et en apportant des dynamiques de relations encore peu vues jusqu’alors.
– Deuxième partie, le scénario se met en retrait (pour ne pas dire qu’il est en pause) et, bien décidé à nous en donner pour notre argent, le film fait place à une heure quasi-ininterrompue de combats dynamiques et magnifiquement animés (contrairement à la série dont il s’inspire…). Si l’on peut juger cette seconde partie comme « moins recherchée » cinématographiquement parlant, notons tout de même quelques idées de mises en scène qui subsistent à travers cette heure d’« octogone sans règles » comme une vue subjective du combat (d’autant plus originale qu’elle se fait à travers les yeux du méchant), ou le dantesque combat entre nos héros et Broly qui finira par faire voler en éclat la réalité autour de lui, et l’écran de la salle de cinéma par la même occasion.

14741565_1489113397772589_1843416108_n 14741565_1489113397772589_1843416108_n 14741565_1489113397772589_1843416108_n 14804914_1489113391105923_62631270_n 14793695_1489113394439256_77679718_n

Un film très compliqué à noter que ce Dragon Ball Super Broly, tant le public cible peut paraître restreint à certains égards. Si l’on aura apprécié la présence de ce long chapitre d’exposition pour recontextualiser un peu les événements et les motivations des différents protagonistes, il demeure impossible pour le film de retranscrire fidèlement 30 ans de péripéties ET de garder du temps pour raconter sa propre histoire. Le film fait donc un choix, et certainement le bon, mais laisse de côté les néophytes qui, et on le comprendra aisément, risque de rester imperméable au charme du film et de trouver cette notation bien trop clémente. De l’autre côté de la balance toutefois, c’est une expérience proprement jouissive qui attend les fans (ou même simples amateurs) de Dragon Ball et ils se DOIVENT de profiter de l’exceptionnelle distribution française du film pour aller en profiter en salle. En effet, ce projet, que l’on avait trop vite accusé de vouloir bêtement surfer sur du fan service pour faire tourner la machine à fric, se révèle au final comme l’un des, si ce n’est le, meilleur film Dragon Ball en date, et assurément l’une des meilleures choses que l’on soit parvenu à tirer de la licence ces dernières années. C’est donc une critique à la carte qui vous est proposée aujourd’hui, vous incitant à aller voir ce film à la mesure de votre amour pour le genre et la saga.

Réalisé par : Tatsuya Nagamine – avec les voix de Masoko Nozama, Ryô Horikawa, Bin Shimida, Ryûsei Nakao, Aya Hisawaka, Kouichi Yamadera…

Date de sortie : 13 mars 2019

Japon – 1h40

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s