BrightBurn – L’enfant du mal

©Sony Pictures Entertainment Deutschland GmbH

Alors que le couple Breyer semblait destiné à ne pas avoir d’enfant, un nouveau né va arriver dans leur champ à bord d’un vaisseau spatial. Baptisé Brandon, le jeune garçon va se montrer brillant et adorable jusqu’au jour de ses 12 ans, où il va commencer à entendre des voix lui parler, et à se découvrir des facultés hors-normes…

Brightburn _L_enfant_du_mal_masque_Photo_Jackson_A_Dunn
©Sony Pictures Entertainment

De prime abord, les prémices de Brightburn : l’Enfant du mal semblent aussi originales qu’intéressantes. En se basant notamment sur la version proposée par Zack Snyder dans son Man Of Steel, le film nous propose une relecture de l’histoire de Superman où ce dernier ne serait pas destiné à devenir le sauveur de la Terre, mais sa plus grande menace.

Replaçant l’extra-terrestre dans son rôle plus traditionnel de menace, le film va malheureusement manquer d’idées pour exploiter le plein potentiel de son concept. A cheval entre deux genres, Brightburn se trouve coincé entre une première partie sous forme d’origin story pour super vilain, assez banale et molle, et une seconde partie proprement horrifique et plus rythmée, mais qui repose trop sur l’utilisation de jumpscares et de gore pour installer un sentiment de peur véritable.
Au final, le film n’est pas un très bon film de super-héros, mais surtout, n’est pas un très bon film d’horreur, ce qui reste plus dommageable pour lui car il s’agissait bien là du public qu’il lui fallait attirer (les fans du genre super-héroïque se contenteront sûrement de la simple curiosité que représente la venue d’un Superman machiavélique sur grand écran). Si tout cela semblait donc passionnant sur le papier, Brightburn : l’Enfant du mal pèche dans son exécution et ne parvient pas à concrétiser l’essai. Après un Venom (qui souffrait peu ou proue des mêmes problèmes) et avant le spin-off horrifique d’Aquaman ou le remake de Spawn (tout deux en préparation actuellement), les genres de l’horreur et du film de super-héros semblent destinés à se rencontrer tôt ou tard.

14741565_1489113397772589_1843416108_n 14741565_1489113397772589_1843416108_n 14793695_1489113394439256_77679718_n 14793695_1489113394439256_77679718_n 14793695_1489113394439256_77679718_n

Malheureusement pour lui, Brightburn ne sera manifestement pas le premier succès de cette inévitable fusion. L’on a toutefois pas envie de se montrer trop sévère avec ce dernier, tant l’on peut sentir le potentiel d’une telle approche et que l’on désire voir réalisateurs et producteurs persévérer dans cette voie.

Réalisé par David Yaroveskyavec Elizabeth Banks, David Denman, Jackson A. Dunn…

Date de sortie : 26 juin 2019

États-Unis – 1h30

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s